Mission maman (accomplie) #11 365 jours et quelques dents plus tard …

Loukoum a eu un an ce dimanche, et je pense être beaucoup plus chamboulée que lui.

1 an c’est rien, et c’est beaucoup.

D’abord, c’est rien. Pour moi c’était hier que j’entendais son premier cri, dans cette salle bien trop éclairée et bien trop peuplée, moi qui avait rêvé d’une ambiance feutrée et privée pour son arrivée. Finalement c’était comme un clin d’oeil de la vie pour me préparer à la suite : tu auras beau vouloir contrôler, devenir maman c’est faire face à l’imprévu, c’est improviser et se lancer. Il n’y a pas de théorie pour devenir maman, c’est que de la pratique.

Je n’ai pas vu le temps passer.

Je n’en reviens pas à quel point tu as évolué, à quel point tu as eu soif d’apprendre, je te revois, Loukoum, posé à côté de moi,  on aurait dit Némo et sa nageoire atrophiée, rien était coordonné.  Je revois toutes tes premières fois, tous ces moments ou tu m’as cousue sur place, parce que tu avais appris tout seul dans ton coin quelque chose de nouveau. 

Et en même temps 1 an, c’est beaucoup. C’est beaucoup parce que ce sont 12 tous petits mois, mais j’ai l’impression que ça fait une éternité qu’on s’est rencontré. C’est comme si il avait toujours été là. Comme le dit Florence Foresti, la nature est bien faite parce qu’on ne peut pas passer devant un autre enfant et se dire « oh non, c’est ça que je voulais », chaque fois que je tourne la tête vers lui, je suis prise du même élan d’amour qu’au premier regard. C’est toi, tu es parfait, tu es complet, je n’ajouterai rien, je ne retirerai rien. J’ai hâte de voir la suite et en même temps je ne veux pas que ça aille trop vite.

Quand je décris ma relation avec Belo, quand j’essaye de faire comprendre à mes amies ce que je ressens, j’essaye d’expliquer que c’est comme un voyage dans un pays ou tu te sens bien, ou chaque jour est un plaisir, sauf que là tu sais qu’en principe, tu n’auras pas à rentrer, tu peux continuer à profiter.

D’ailleurs, on m’a souvent dit qu’il fallait profiter alors c’est ce que j’ai fait, du mieux que je peux. J’ai aimé vivre chaque instant, même les nuits très très très courtes, même les journées ou mes yeux avaient envie de dormir. J’ai parfois stoppé mes journées, stoppé mes plans juste pour profiter de l’instant, pour entendre son rire, pour sentir sa peau, pour observer son petit regard interrogateur et curieux ….

Depuis 12 mois, Loukoum et moi, on a certainement appris autant l’un que l’autre de la vie. La meilleure façon de lui apprendre la vie, c’est de lui servir de modèle. Grace à lui j’ai su estomper mes failles, me faire violence pour me rapprocher au mieux de ce que j’aimerais lui inculquer. Loukoum me rends meilleure, chaque jour.

C’est probablement ça le plus beau dans la maternité, on grandit avec son enfant, on découvre avec lui, on avance … c’est un voyage à perpétuité.

 

img_6155
Il y a un an, on était là

 

 

Publicités

Publié par

Parce que devenir maman se fait pas à pas, jour après jour, je vous livre mes essais, mes ratages, mes réussites, mes bonheurs et mes malheurs. A très vite sur devenirmaman.wordpress.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s